Nos salariés bénéficient en juin de deux séances sur l’ergonomie.
Que ce soit dans la vie professionnelle ou dans la vie quotidienne,
notre corps est soumis à des gestes qui peuvent le faire souffrir.
Bouger est très important.
Mais pas n’importe comment.

L’ergothérapeute, Damien Seive
vient nous rappeler comment nous ménager pour rester en bonne santé.

Cette formation a pu être mise en place grâce au soutien financier du Centre Leclerc
de Cap Emeraude à Bourg-en-Bresse.


L’ERGONOMIE

Cette formation, répondant à une demande des salariés, est assurée par l’Ergothérapeute, Damien SAIVE. Il intervient, entre autres, dans les hôpitaux, auprès du personnel administratif, soignant, et les techniciens.
Deux séances ont été mises en place, le 4 et 18 juin 2019, de 14 à 16 heures, par l’ADMR de Saint-Étienne-du-Bois.
Cette intervention se veut plus une information des gestes et postures pour se protéger, au niveau de son corps, des douleurs, qu’une formation.
Il s’agit de comprendre les mécanismes nocifs, de privilégier les bons gestes pour éviter au corps de souffrir. Une prévention des gestes musculo-squelettiques.

Qu’est-ce-qui-est nocif :

Les TMS (troubles musculo-squelettiques) sont des pathologies touchant les tissus mous, à la périphérie des articulations. Leurs manifestations se traduisent par des douleurs, au travail, mais aussi dans la vie quotidienne.

Quatre causes :
     -1  facteur personnel (prédisposition)
-2  facteurs biomécaniques (répétition d’un geste, efforts, mauvaises postures dans la durée)
-3  facteurs environnementaux (charges, bruit, température des locaux, matériel)
-4  facteurs psychosociaux (insatisfaction au travail, monotonie, tension, mauvaise relation)

Qui sont les plus exposés aux TMS ?
     -1  la grande distribution
-2  aide et soins
-3  le secteur propreté

Les atteintes les plus fréquentes : le dos chez l’homme et la femme
                                                            le dos et les épaules chez la femme majoritairement
Sur le plan anatomie, la zone lombaire est zone de mobilité. Le travail de nos bras a un impact direct sur notre zone cervicale.

La prévention :
Trois niveaux  -1  l’organisation (structuration, varier les postes de travail)
-2  technique (matériel à disposition)
-3  humaine (rappel des risques, entretien des compétences)
Une prévention plus personnelle : faire l’effort de modifier son comportement au travail.

Comment se protéger :
Six éléments clés
-1  stabilité du corps (plus grande emprise au sol, cohérence du mouvement avec la position des pieds)
-2   être centré mentalement, par la concentration sur ce que l’on fait. Physiquement, en respectant l’axe du corps.
-3   conserver les 3 courbures  de la colonne vertébrale, pour lui donner beaucoup plus de résistance.
-4   utiliser les cuisses, les membres inférieurs.
-5   utiliser la respiration.
-6   points d’appuis et plans de glissements (décharger une partie du poids de mon corps)

L’installation de ces troubles est progressive, silencieuse, mais non irréversible.
Le but est de prendre les choses en mains pour préserver son corps.

 

UNE FORMATION À L’ERGONOMIE

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *